Aujourd’hui c’est notre analyste fonctionnel Gabriel qui nous ouvre les portes de son home office. En relation au quotidien avec les équipes techniques et la gestion de projet, le chat et les enfants font aussi désormais partie de ses journées de télétravail en confinement ! 

les missions de Gabriel

Spécifications fonctionnelles, rédaction de procédures de tests, analyse des résultats collectés : dans le cadre du développement des plateformes logicielles, le rôle de Gabriel est fondamental. Il permet d’éprouver et de fiabiliser les livrables pour nos clients afin de leur offrir une expérience optimale. 

comment vis-tu le confinement ?

Je ne suis pas anxieux de nature donc ça va. Et puis j’ai la chance que personne ne soit touché parmi mes proches donc la pandémie reste quelque chose d’un peu abstrait, comme irréel pour moi. On vit à 4 et un chat en appartement mais heureusement on a une grande terrasse. Et comme il fait un temps de malade depuis le début du confinement, ça permet de prendre l’air. Le plus compliqué c’est pour gérer notre projet de vente/achat immobilier. Tout ralentit, voire est en stand-by, et personne n’a trop de vision sur la suite.

comment organises-tu tes journées ?

Je me lève à 7h30, le temps de presser un jus d’orange frais, de cueillir quelques baies pour un muesli maison et de préparer des scones pour toute la famille… Ouais, non, en vrai j’essaie surtout de réveiller personne pour bosser dans le calme le plus longtemps possible. En général j’attaque vers 8h15, pause midi vers 12h-12h30 jusqu’à 13h30-14h et je termine entre 17h30 et 18h. Le daily de 9h30 permet de rythmer la journée, j’aime bien réussir à boucler un sujet avant le daily, c’est satisfaisant. Après ma journée est assez hachée par mes deux petits de 1 et 3 ans, pour qui le concept de télétravail est un peu abstrait. Je fais des pauses avec eux, ou j’essaie de les mettre au coloriage à côté de moi ! (J’avoue, les épisodes de Peppa Pig m’aident aussi un peu…). Passé 18h je me transforme en assistant maternel et j’essaie de me maintenir en forme avec le Bob L’Equipe Challenge ! Je guette aussi régulièrement l’arrivée des zombies depuis la terrasse, mais rien à l’horizon !

un livre pour le confinement ?

J’ai lu les 2 tomes de « Bug » par Enki Bilal, c’est plutôt de circonstance et ça soulève beaucoup de questions sur les dérives possibles du numérique. Sinon, un livre qui se prête très bien au confinement : « Dans les forêts de Sibérie » de Sylvain Tesson. 6 mois tout seul dans une cabane en pleine Sibérie, ça c’est du confinement ! Poétique, philosophique et attachant, ce roman nous questionne là aussi beaucoup sur notre existence et ce qu’on veut en faire.

un film pour le confinement ?

Alors, pas un film, mais un flim : « La Classe Américaine ». Pour le confinement et au-delà ! Meilleur flim de l’univers.

une série pour le confinement ?

« The Office » (version US) : 9 saisons, 201 épisodes, ça vous occupe un confinement. Ma série préférée, j’ai rarement autant ri devant ma télé. The Office c’est pas seulement une source inépuisable de GIF en tout genre, mais c’est une véritable prouesse d’humour qui nous accroche pendant des années. Alors qu’un faux documentaire en huit-clos sur une entreprise de commerce de papier en Pennsylvanie, au départ, ça fait pas rêver … Bonus : c’est également un sacré référentiel de pranks à faire à ses collègues.

une chanson pour le confinement ?

« Stayin’ Alive » des Bee Gees, of course.

le côté positif du confinement ?

Je vois beaucoup plus ma famille qu’en temps normal et c’est quand même top. Les bouchons, les klaxons et le stress du matin (ceux qui ont des enfants savent) ont quitté mon quotidien et c’est pas pour me déplaire. Au-delà de ça, j’espère que cette situation permettra une prise de conscience générale sur certains sujets (même si j’en doute un peu).

un mot pour la fin ?

Clarinette.

0